Les ailes dans le tiroir

Lover bien confortablement sur le sofa, la journée chaude du mois d’août tirait à sa fin et j’en profitais pour une petite pause cinéma. 

La quiétude du moment m’emporta…

Les voix du film me parvenaient d’un autre monde et les images ne franchissaient plus la ligne d’interprétation de ma raison; je me balançais entre deux univers comme feuille d’automne naviguant sur le vent.

La vision d’une enfant sur la table dépliant ses ailes tout en manipulant cuillère et petit pot de beurre me sortit de ma torpeur.

Ma mémoire fit un bond à rebours de temps, je me projetais dix ans plus tôt, un premier novembre lendemain d’halloween.

Le jour voisinait la nuit, le matin sentait bon le gâteau…

Un parfum envoutant en compagnie d’un air invitant me permit de m’extirper du lit rapidement.

Tranche de pain aux raisins dans une main et chocolat dans l’autre, les ailes bien fixées sur le dos d’une petite robe blanche, assise sur le comptoir ma fille se délectait d’un en cas de fin de soirée matinale.

Je l’observais s’imprégnant de la tranquillité du moment, un brin de chant sur les lèvres et les pieds ballant doucement au gré des notes murmuré à elle-même.

Un ravissement, j’étais sous le charme!

En moi l’été céda sa place à l’automne, la souvenance à couleur d’ange se faufila, image par image, au plus profond de mon être et le tête à tête avec moi-même s’enclencha.

Pinceaux, peintures, plumes et encres se pressaient à construire l’oeuvre naissante… 

Ainsi vint au monde le tableau de l’ange sur le comptoir dont les ailes, toujours en ma possession reposent dans le tiroir de ma commode…

A l’abri de l’oubli…

MiCheline Tremblay

Pin It on Pinterest

Share This